Mieux vendre en ligne : les erreurs les plus courantes

mieux vendre en ligne

Votre site est en ligne. Grâce à vos actions, des visiteurs viennent sur votre site. Malheureusement, ils repartent comme ils sont venus : les mains vides ! Vous n’arrivez pas à vendre en ligne. Mais pourquoi ?

Les conversions

Une conversion est une action de l’internaute sur votre site web. Il peut s’agir d’un partage d’article, d’une inscription newsletter, d’un téléchargement, d’une prise de rendez-vous, d’une demande de devis, d’un achat en ligne.

Cela concerne donc tous les sites internet, car l’absence de conversions peut compromettre votre activité en ligne :

  • Un blog aura besoin d’inscription newsletter pour faire revenir ses visiteurs.
  • Un artisan aura besoin de demande de devis pour transformer les prospects en client.
  • Un salon de beauté aura besoin de rendez-vous pour remplir son agenda.
  • Une boutique en ligne aura besoin d’achat pour générer du chiffre d’affaires.

De nombreux éléments peuvent empêcher le bon déroulement d’une conversion sur votre site. En les corrigeant, vous mettez toutes les chances de votre côté pour réussir.

Une home page défaillante

La home page est la page d’accueil de votre site, elle transmet à vos visiteurs les éléments principaux pour comprendre ce que vous proposez.

C’est donc un point d’entrée important. Les internautes n’aiment pas chercher les informations, et vous n’avez que quelques secondes pour faire une bonne impression !

Malheureusement, plusieurs raisons peuvent vous faire perdre des points dès cette étape.

Temps de chargement trop long : sur le net, nous ne sommes pas très patients. Si votre site met trop de temps à s’afficher, vous perdrez des visiteurs. Vous pouvez utiliser Google Page Speed pour savoir comment vous vous situez, et quelles améliorations vous pouvez faire.

Affichage inadapté : de plus en plus de personnes consultent les sites uniquement depuis leur téléphone mobile ou leur tablette. Si votre site n’est pas pensé pour ces appareils, l’affichage ne sera pas optimal et ne permettra pas une bonne navigation.

Des fenêtres intempestives : je suis sûre que vous avez déjà vécu cette expérience ; vous arrivez sur un site, vous avez le bandeau cookie qui apparait, une fenêtre de chat qui se déploie, et une popup en plein écran. Cerise sur le gâteau, vous ne voyez pas la croix pour tout fermer, vous décidez donc de partir. Pensez à vérifier le déclenchement de vos différents éléments !

Un design approximatif : un design inadapté ne mettra pas vos clients en confiance et les fera fuir. Privilégiez la sobriété et la simplicité.

Des éléments importants manquants

Votre homepage est canon avec un super design. Mais il peut manquer des éléments importants sur votre site, ce qui n’enverra pas un bon signal.

En effet, les internautes ont besoin d’être rassuré avant de partager leur email ou d’autres informations plus personnelles avec eux.

Absence de page contact : vous devez être joignable, et cette information doit être facile à trouver. La page contact est souvent placée en pied de page. Sans formulaire de contact ni adresse email, on ne pourra pas vous contacter en cas de soucis, ou même pour une simple question.

Absence de politique de confidentialité : depuis la mise en place de la RGPD (réglementation générale sur la protection des données), les sites doivent comporter une politique de confidentialité. Même un blog devrait en comporter une, car pour laisser un commentaire, on doit donner des informations personnelles.

Absence de mentions légales et de CGV : vous vendez un service ou un produit ? Vous devez donc avoir des conditions générales de ventes. Elle vous protège vous et vos clients en définissant les règles en cas de litiges ou de problèmes.

Un design qui n’est pas orienté conversion

Un site avec un mauvais design n’incite pas à la vente. Mais un site avec un design trop élaboré peut également être un frein aux conversions !

Hé oui, car si le beau est mis en avant, le côté fonctionnel peut être laissé de côté. Pourtant certaines astuces, même si elles ne sont pas les plus “jolies” peuvent faciliter le passage à l’action.

Si on ne guide pas l’internaute sur l’action à réaliser, il ne la fera pas.

Voici des exemples pour le guider :

  • Placer son formulaire le plus haut possible sur la page.
  • Mettre un bouton d’appel à l’action assez gros et voyant.
  • Répéter l’appel à l’action sous différentes formes à différents endroits de la page.
  • Utiliser un libellé clair sur vos boutons, par exemple “s’inscrire” ou “télécharger” au lieu de “cliquer” ou “valider”.

Vous pouvez réaliser des changements petit à petit pour voir s’ils ont une incidence positive sur vos résultats.

Absence de contrepartie

Ce n’est pas un secret : tout le monde aime les cadeaux ! Et sur le net, c’est pareil. En mettant en place une contrepartie, vous avez de grande chance d’augmenter votre taux de conversion.

Petit rappel : le taux de conversion = nombre de conversions / nombre de visiteurs.

Pour l’achat en ligne, cela peut prendre la forme d’une promotion, des frais de ports offerts, un échantillon offert…

Vous visez de la prise de rendez-vous ? Vous pouvez offrir un audit, un diagnostic ou un conseil personnalisé.

Vous voulez récolter des adresses email ? Offrez un « lead magnet », littéralement un « aimant à prospect ». Cela peut être une checklist, une vidéo, un mini guide… à récupérer en échange de l’inscription.

Votre discours est trop orienté produit

Votre discours de vente est trop axé produit. Vous êtes focus sur le côté technique et les caractéristiques.

Les personnes n’achètent pas un produit, ils achètent une solution ! Mettez en avant les bénéfices produits, les avantages qu’il apporte, comment il va changer de votre client.

Ajoutez des éléments de réassurance : témoignages clients, avis de plateforme de comparaisons, citations de magazine ou de blog … Des éléments qui disent «oui, vous faites le bon choix ! ».

Trop d’informations à remplir

Plus vous demandez d’informations, moins vous aurez de retour. Demandez seulement le strict nécessaire. 

Pour une newsletter, l’email et le prénom, voire uniquement l’email sont amplement suffisant.

Une demande de devis ? Vous aurez sûrement besoin du nom, prénom, email et numéro de téléphone.

Vente en ligne ? Il vous faudra les coordonnées complète pour l’expédition.

Vous pourrez obtenir d’autres informations sur votre prospect par la suite, via l’envoi de sondage, de quizz ou de jeux concours !

Un bug technique caché

On a beau tester et retester, on n’est jamais à l’abri d’un bug technique !

Problème dans le menu, un bouton qu’on ne peut pas cliquer, une popup qu’on ne peut pas fermer, une portion de texte qui disparait, autant d’éléments qui représentent un vrai obstacle à vos objectifs.

Pensez donc à refaire régulièrement le parcours client en vidant les cookies de votre navigateur, pour vous assurer que tout fonctionne bien.

Conclusion

Grâce à toutes ces astuces, vous pouvez maintenant analyser votre site pour vérifier si tout est en place pour vendre en ligne dans les meilleures conditions !

Avez-vous identifié des erreurs ? Si oui, n’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire !